Références

Liste de livres et citations reliés au monde des arbres et de la nature. Une pléthore de ressources qui m’ont inspirés tout au long de mon parcours artistique et qui se reflète dans mon oeuvre. Cette collection grandissante représente une partie de mon univers intérieur que je vous invite à découvrir. 📖

Bonne lecture 🙂📚📕📒📓 !!!

Livres :

Sur les arbres :

  • Bronwyn, Chester – Une île d’arbres : 50 Arbres, 50 Façons de Raconter Montréal – 2017
  • Brosse, Jacques – La mythologie des arbres – 1989
  • Diouf, Boucar – Rendez à ces arbres ce qui appartient à ces arbres – 2015
  • Drénou, Chistophe – Face aux arbres. Apprendre à les observer pour les comprendre – 2009
  • Dumas, Robert – Traité de l’arbre : essai d’une philosophie occidentale – 2002
  • Hallé, Francis – Plaidoyer pour l’arbre – 2005
  • Happe, David – Arbres en péril – 2021
  • Luneau, Michel – Paroles d’arbres – 2002

Sur la nature :

  • Corbin, Alain – L’homme dans le  paysage – 2001
  • Corbin, Alain – La fraîcheur de l’herbe : Histoire d’une gamme d »émotions – 2018
  • Hallé, Francis – L’éloge de la plante – 1999
  • LeBreton, David – Marcher: Éloge des chemins et de la lenteur – 2012
  • Morin, Edgar – La méthode 1 : La nature de la nature – 1977
  • Sheldrake, Rupert – L’âme de la nature – 1990
  • Thoreau, Henry David – Walden ou la vie dans les bois – 1854
  • Tournadre, Nicolas – Méditation végétales et pensées minérales – 2017

Les formes dans la nature :

  • Ball, Philip – Forme et motifs dans la nature; l’ordre caché du monde sous l’apparent chaos – 2016.
  • Blossfeldt, Karl – Urformen der Kunst – Art forms in the plant world – 1928.
  • Haeckel, Ernst – Art forms in nature – 1904.
  • Stevens, Peter S. – Les formes dans la nature – 1978.
  • Wentworth Thompson. D’Arcy – On Growth and Form – 1917.

Nouveaux horizons

  • 3 initiés – Kybalion – 1908
  • Bettleheim, Bruno – La psychanalyse de contes de fées – 1976
  • Calvino, Italo – Les villes invisibles – 1972
  • Carse, James P. – Jeux finis, jeux infinis – 1986
  • Csikszentmihalyi, Mihaly – La créativité : Psychologie de la découverte et de l’invention – 2006
  • Edwards, Betty – Dessiner grâce au cerveau droit – 1979
  • Freud, Sigmund – L’inquiétante étrangeté et autres essais – 1919
  • Gelg, Michael J. – Pensez comme Léonard de Vinci – 1998
  • Kahneman, Daniel – Système 1 / Système 2 : Les deux vitesses de la pensée – 2011
  • Koestler, Arthur – Le cri d’Archimède – 1964
  • Laborit, Henri – Éloge de la fuite – 1976
  • Lao Tseu – Tao Te King – Autour de 600 av. J.-C.
  • Marc Aurèle – Pensées pour moi-même – Entre 170 et 180 ap. J.-C.
  • McCloud, Scott – L’art invisible – 1993
  • Tanizaki, Junichirô – Éloge de l’ombre – 1933

Citations :

  • lsacien
  • « L’arbre cache la forêt. »
    – Proverbe Français
  • « Je ne puis regarder un feuille d’arbre sans être écrasé par l’univers. »
    – Victor Hugo
  • « Parfois un arbre humanise mieux un paysage que ne le ferait un homme. »
    – Gilbert Cesbron
  • « On ne jette des pierres qu’à l’arbre chargé de fruits. »
    – Proverbe Français
  • « On plie une jeune branche, mais pas un vieil arbre. »
    – Proverbe Belge
  • « Imaginez un homme sur un arbre. Il est accroché par les dents à une branche. Ses mains ne peuvent saisir la branche, et ses pieds n’atteignent pas le tronc de l’arbre. Sous l’arbre, quelqu’un lui demande, “Pourquoi Bodhidharma est-il venu de l’Ouest ?” Si l’homme ne répond pas du tout, il fait défaut au questionneur. Mais s’il répond, il tombe et se tue. Dans une telle situation, que doit-on faire? »
    – Xiang’yan, L’homme perché sur l’arbre extrait du Wumen guan (La passe sans porte).
  • « Si l’arbre savait ce que lui réserve la hache il ne lui fournirait pas le manche. »
    – Proverbe Africain
  • « Ce n’est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes. »
    – Félix Leclerc
  • « Laissez le grand vent où je tremble/S’unir à la terre où je croîs? »
    René Char
  • “Il n’est pas besoin d’être longtemps dans les bois pour connaître
    l’impression toujours un peu anxieuse qu’on ‘s’enfonce’ dans un monde sans limite. »
    – Gaston Bachelard, (Bachelard 1983: 170).
  • « Vivre comme un arbre, quel accroissement, quelle profondeur, quelle rectitude, quelle vérité! Aussitôt en nous nous sentons les racines travailler, nous sentons que le passé n’est pas mort, que nous avons quelque chose à faire aujourd’hui dans notre vie obscure, dans notre vie souterraine, dans notre vie solitaire, dans notre vie aérienne: l’arbre est partout à la fois! »
    – Gaston Bachelard, (Bachelard 1958: 299).
  • « Les arbres de montagne écrivent dans l’air des histoires qui se lisent quand on est allongé dessous. »
    – Erri De Luca, Le poids du papillon (2009).
  • « Un arbre, pourrait-on dire, n’est pas tant une chose qu’un rythme d’échange, ou peut-être un centre de forces organisationnelles. La transpiration induit l’écoulement ascendant de l’eau et des matériaux dissous, ce qui facilite une arrivée depuis le sol. Si nous étions éveillés à cette réalité plutôt qu’au seul aspect de l’arbre, nous pourrions considérer l’arbre comme le centre d’un champ de forces vers lequel l’eau est attirée. […] L’attention braquée sur les frontières peut faire écran à l’acte même d’être. »
    Neil Evernden, The natural alien.
  • « Avant de peindre un bamboo, laisse-le d’abord pousser en toi-même. »
    – Su Tung Po (1036-1101).
  • « On voit abattre des forêts qui ont donné leur bois depuis des millénaires. On voit tuer un beau matin la poule aux œufs d’or, dont la chair servira à préparer des bouillons populaires qui ne rassasient personne. »
    – Ernst Jünger
  • « Aucune tempête n’empêche l’arbre à son heure de devenir vert ».
    – Gaston Bachelard
  • « Et il est millénaire ajoute le vieil homme en toute simplicité. Beaucoup plus vieux que moi mais tellement plus jeune encore. »
    – Jacques Prévert
  • « Pin caché dans le pin, pin caché dans l’arbre. L’arbre hurle dans l’arbre et n’a d’autre parole que cela: Être un arbre! Qu’est-ce qu’un arbre? Qu’est cela qui s’échappe, infiniment en un délire de forêts, de navires, de poèmes. »
    – Roger Giroux
  • « On ne sort pas de la forêt en grimpant dans un arbre. »
    – Proverbe méconnu
  • « Couvert de papillon, l’arbre mort, est en fleurs! »
  • « Dans ce jardin, un siècle, de feuilles mortes. »
  • « Il existe trois moyens de se hisser au sommet d’un arbre: 1) grimper ; 2) s’asseoir sur un gland ; 3) se lier d’amitié avec un grand oiseau. »
    – Robert Maidment
  • « C’est l’hiver, les arbres sont en bois. »
    – Jules Renard

Liminalité :

Citations évoquant ces espaces entre-deux mondes, ces zones transitionnelles qui semblent à la frontière entre ce qui est et ce qui pourrait être.

Quotes evoking these spaces between two worlds, these transitional zones which seem to be on the border betwitx and between what is and what could be.


  • « Anytime that is « betwixtand between » or transitional is the faeries’ favorite time. They inhabit transitional spaces : the bottom of the garden. Existing in a space between manmade cultivation and wilderness. Look for them in the space between nurture and nature, they are to be found at all borders and boundaries, or on the edges of water where it is neither land nor lake, neither path nor pond. They come when we are half-asleep. They come at moments  when we least expect them; when our rational mind balances with the fluid irrational. »
    – Brian Froud
  • « L’espace est ce qui fait que tout n’est pas à la même place.
    Le langage est e qui fait que tout ne signifie pas la même chose. »
    – Jean Baudrillard
  • « Les choses et les phénomènes se transportent, passent à leurs opposés, reviennent changés, mais ce qui fait que les choses sont les choses n’est pas une chose et reste fixe. »
    – Philippe Sollers
  • « L’objet se trouve blotti entre un repli caché et un flux déployé. »
    – Mohyiddin Ibn Arabi
  • « La vérité n’est pas le sol stable, mais le mouvement sans trêve qui détruit tout ce que tu es et tout ce que tu vois. »
    – Philippe Sollers
  • « Les passants me semblent avoir l’aspect vague de figures qu’on voit dans les songes. »
    – Marguerite Yourcenar
  • « Faites attention à l’inconnaissable, à l’insaisissable, au vide, à tout ce qui n’accédera jamais à l’existence. »
    – Marguerite Yourcenar
  • « I see something in myself which I draw. During drawing it blurs and fades away due to the duration of a technical process. But new visions keep coming and what finally comes out is either the result of the original image changed by the new visions, or simply a palimpsest, a completely new image, created on the ruins of the previous one. »
    – Zdzislaw Beksinski
  • « La recherche est un état, un état de disponibilité à voir ce qui n’a jamais été vu. Le dessin permet d’atteindre cet état. Il est un support à l’observation, mais plus que cela, il force le regard de l’observateur sur des éléments qui pourraient facilement passer inaperçus. »
    – Jeanne Millet
  • « Les vérités trop belles ou trop simples pour plaire aux hommes sans voiles ont toutes été cachées sous des ombres ingénieuses. »
    Eliphas Levi
  • « Lorsque nous tentons d’isoler toute chose, nous découvrons qu’elle est liée à chaque élément de l’univers. »
    – John Muir
  • « Nous entrons et n’entrons pas dans la même rivière.
    On ne peut entrer deux fois dans la même rivière.
    Tout coule et rien ne dure,
    Tout cède et rien ne reste fixe.
    Les choses froides deviennent chaudes,
    Le chaud devient froid,
    L’humide sec, le sec humide.
    C’est la maladie qui rend la santé agréable,
    Le mal qui rend le bien plaisant,
    La faim qui rend la satiété désirable,
    La fatigue qui rend le repos précieux.
    C’est une seule et même chose d’être vivant ou mort,
    Éveillé ou endormi, jeune ou vieux.
    Le premier aspect devient chaque fois l’autre et réciproquement,
    Par un brusque renversement inattendu.
    Il désintègre et remet les choses ensemble.
    Toute chose arrive en son temps. »
    – Osho, L’harmonie invisible.
  • « À partir du moment où quelqu’un accorde beaucoup d’attention à toute chose, même à un brin d’herbe, celui-ci devient en soi un monde mystérieux, impressionnant, indiciblement magnifique. »
    – Henry Miller
  • « La barque et le rivage / Bavardent / Longue journée. »
    – Shiki
  • « Rien n’est limité dans la nature; tous les mondes se pénètrent et tous les êtres sont solidaires: chacune de nos paroles va beaucoup plus loin que les murs de la chambre où nous les prononçons et qui semblent cependant les arrêter; chacune de nos pensées, mêmes secrète, peut être la cause de bien des faits qui nous resteront toujours inconnus. »
    – Dr. Marc Haven
  • « Dès que nous voyons que les objets et les événements de notre monde ne sont que notre interprétation de la réalité, le sens éternel de la chose en soi se révèle à travers son apparence dans le monde; nous voyons l’objet changeant, l’événement passager à la lumière de l’éternel. A cette lumière ils ne sont plus laids ou mauvais; ils partagent la grandeur de l’éternelle réalité. »
    – Van Der Leeuw, La conquète de la réalité.
  • « Puis, un jour viendra où préférant en toutes choses l’intérieur à l’extérieur, le centre à la circonférence, le permanent au transitoire, nous prendrons vivement conscience de la réalité de l’esprit, opposée à notre perception actuelle du monde sensible. »
    – Extrait de l’introduction du Tao-Te-King.
  • « Nous vivons en fonction de l’espace qu’on a au lieu de créer un espace qui correspond à notre vie. »
    – Frank Mascia, on minimalism.
  • « Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde. »
    – Ludwig Wittgenstein
  • « Parfois je pense que nous sommes seuls. Parfois je pense que nous ne le sommes pas, dans les deux cas, l’idée est stupéfiante. »
    – Buckminster Fuller
  • « What will undo any boundaries is the awareness that it is our vision, and not what we are viewing, that is limited ».
    James P. Carse, Finite and Infinite Games.
  • « Là où rien n’est à sa place, c’est le désordre. Là où à la place voulue il n’y a rien, c’est l’ordre. »
    – Bertolt Brecht
  • « Combine the extremes and you will have the true center. »
    – Karl Wilhelm Friedrich Schlegel
  • « Si votre cuisine sent bon, votre nourriture a perdu quelque chose. »
    – Nathan Myhrvold

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :