Le calme après la tempête

Chaque pas qu'il entreprenait se multipliait par deux. Le temps semblait avoir été substitué par les pas répétitifs, mais leur irrégularité le transportait dans un endroit sans repères. Le brouillard, le froid et la pluie cinglante le ramenait à lui-même et ses propres limites. Dans ces conditions, les distances se mesuraient en terme de volonté.... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑