Le Géant

Cet étonnant ligneux était si vertigineux que ses branches en fissuraient les nuages pour permettre à ses feuilles d'en lécher la lumière du soleil. Ainsi il grandissait de façon si démesurée qu'il n'en laissa que nuit à son pied. Froideur et obscurité s'entremêlait cherchant en vain à retrouver l'équilibre d'autrefois. Dessin par Marc-André Huot, graphite 14"x17".... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑