Le calme après la tempête

Chaque pas qu'il entreprenait se multipliait par deux. Le temps semblait avoir été substitué par les pas répétitifs, mais leur irrégularité le transportait dans un endroit sans repères. Le brouillard, le froid et la pluie cinglante le ramenait à lui-même et ses propres limites. Dans ces conditions, les distances se mesuraient en terme de volonté.... Lire la Suite →

Élévation

Gravir une montagne. Regarder vers le haut et penser pouvoir atteindre le sommet. Ce sentiment de détermination qui habite le randonneur au pied de la montagne. Enveloppée par les nuages, la hauteur de celle-ci paraît encore plus grande. L'illusion de l'infranchissable s'installe sournoisement, mais il est encore tôt et il s'est résolu à atteindre le... Lire la Suite →

L’orage

Après avoir progressé quelques heures en montagne, l'orage s'est insinué entre le marcheur et la forêt. Au premier abord il considéra ce moment comme une intimité interrompue entre lui et ce somptueux décor. Peut-être que cette pluie faisait partie de cette conversation secrète? Quelques mots supplémentaires pour alimenter cet échange? Croyant que la brume tendait... Lire la Suite →

La route

La route uni et divise à la fois. Elle forme des réseaux et du même coup fragmente le territoire en multiple parcelles. Lorsque celle-ci se sépare en deux, elle pousse le marcheur au dilemme. Quand les chemins s'entrecroisent, elle multiplie les possibilités de rencontre. Les obstacles rencontrés favorisent la création de nouveaux parcours. D'autres vont... Lire la Suite →

L’observateur

L'immobilité est une des manières favorites pour un observateur de se déplacer. Empruntant le silence comme moyen de communication, cela fait de lui quelqu'un de souvent mal compris. ⁂ © Texte et image par Marc-André Huot. Graphite 7″ x 10″. Instagram: @huotart Facebook: https://www.facebook.com/huotart/

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑