Le calme après la tempête

Chaque pas qu’il entreprenait se multipliait par deux. Le temps semblait avoir été substitué par les pas répétitifs, mais leur irrégularité le transportait dans un endroit sans repères. Le brouillard, le froid et la pluie cinglante le ramenait à lui-même et ses propres limites. Dans ces conditions, les distances se mesuraient en terme de volonté.

Perçant le nuage d’incertitude, il finit par trouver un panneau lui indiquant qu’il avait enfin atteint le sommet. Il fallait maintenant revenir au camp.

La descente s’annonçait plus difficile que prévu. Son pied qui flanchait, ses crampes et les rochers glissants étaient autant de signaux lui avertissant que ce n’était plus lui le maître, mais la montagne. Il lui devait le respect. Il ralenti quelque peu. Son but n’était pas d’arriver en vitesse malgré l’inconfort de la situation, mais de tout simplement arrivé en bas en une seule pièce. Une fois la forêt atteinte, le climat s’adoucit.

Lui et le calme étaient enfin de retour.

2019-09-07 - Katahdin, 4 guerriers - logo.jpg

Mont Katahdin, Baxter State Park dans le Maine, aux États-Unis.

© Texte et image par Marc-André Huot.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :